Projet n°7

1

2

3

4

5

6

7

8

Utopie d'une ville en pierre

Programme : Construire en pierre structurelle

Maître d'Ouvrage : AlphaPierre

Surface : 10 km²

Mission : Concours

///////////

Fonctionnement de la ville : un cercle vertueux

///////////

1/ Une ville productive : la pierre est extraite et transformée sur place

La conception, l’extraction, la découpe, la pose et la finition de la pierre se font dans différents ateliers de la ville. Ces activités nécessitent une forte qualification. La valeur d’une construction est donc répartie de manière équilibrée entre les acteurs de la chaîne de production. L’économie de la pierre est très développée à Taillefranche et de nombreux ateliers se sont installés, chacun se spécialisant dans un des métiers de la pierre et proposant des produits finis différents.

De la carrière à la pose : 5 étapes seulement

La simplicité et l'efficacité de la pierre se retrouvent dans les étapes peu nombreuses de sa transformation, ce qui permet notamment de faciliter sa réutilisation.

///////////

2/ Une ressource abondante : utiliser la pierre locale pour éviter un transport coûteux

L’accès à la roche est aisé, et un allègement des normes et des cautions à l’ouverture d’une carrière a permis la naissance de Taillefranche. Le prix du transport est ici quasi inexistant : depuis la carrière jusqu’au chantier, la pierre est transportée sur de très courtes distances par voie fluviale ou ferrée. Cela permet d’offrir un faible prix au m3 et ainsi encourager l’emploi de la pierre.

Une ressource surabondante

L'immense majorité du territoire français est situé sur une pierre exploitable.

///////////

3/ Un matériau plébiscité : une opinion globalement positive de la part de la population

L’emploi de la pierre est varié et souvent apprécié par la majorité de la population. Il est perçu comme durable dans le temps, d’un aspect agréable et nécessitant peu d’entretien. La fausse idée d’un prix élevé ne résista pas au système économique installé à Taillefranche. De plus, l’ancienne carrière de cette ville est devenue l’espace public principal en proposant un nouveau paysage urbain : les façades des bâtiments publics se superposent aux parois brutes de l’ancienne extraction. Ce sont ces utilisations variées de la pierre qui ont contribué au succès de cette place.

///////////

4/ Des outils contemporains : utiliser les ressources numériques pour modeler la pierre

Si la pierre est sous nos pieds depuis des millions d’années, les moyens de son exploitation ont évolué. Aujourd’hui, les outils numériques et les robots permettent une haute précision dans la découpe et l’assemblage des pierres. De plus, un tramway hybride inédit à Taillefranche contribue à faciliter l’emploi de ce matériau : ce moyen de transport sert autant aux voyageurs qu’aux blocs de pierre.

Des robots pour une découpe de haute précision

La chaîne de découpe se fait en atelier et permet une productivité adaptée au rythme de construction contemporain.

///////////

5/ Une sobriété énergétique : une ressource déjà transformée

L'acier, le béton, la brique demandent des dépenses d'énergie importantes pour les rendre exploitables. La transformation de la pierre est minime, car le matériau est déjà disponible et utilisable tel quel. L’énergie grise associée est donc très faible, et son delta de variation réside essentiellement dans son transport : une exploitation locale permet de positionner cette variable proche de zéro. Le bilan énergétique global d’un pavillon, d’une maison, d’un bureau, d’un bâtiment public et donc de Taillefranche est ainsi particulièrement intéressant.

Un faible bilan global en énergie grise

Ce bilan peut évoluer à la hausse pour le transport nécessairement coûteux d'un matériau lourd en fonction de la distance.

///////////

6/ Une ville adaptable : la logique du lego

Toutes les constructions sont effectuées sur les dimensions du bloc de sortie de carrière. Les architectes et les maîtres d’oeuvres de Taillefranche sont spécialisés dans la maçonnerie en pierre. Ils ont donc appris à dessiner et monter les bâtiments en optimisant au maximum l’utilisation de ce bloc, qui est de 210x90x45 cm. Chaque bâtiment est une carrière urbaine et de nombreuses réutilisations sont régulièrement effectuées sans aucune découpe.

Les blocs de sortie de carrière se réutilisent à l'infini

Peu de dégradation du matériau dans le temps, un faible coût d'entretien : la réutilisation de la pierre est prévue dès la conception des bâtiments.

///////////

Réutiliser la carrière pour la transformer en place principale